A quoi bon?

Dans le travail que nous sommes tous amenés à faire chaque jour, nous pouvons ressentir un sentiment de vacuité et alors, trouver la force pour continuer peut devenir compliqué.

Souvent seuls face à nous-mêmes, nous ne voyons plus que du vide et chaque geste est une montagne à gravir.

Que faire lorsque nous perdons l’envie et la soif ?

Autour de nous, les gens s’échinent à paraître toujours au sommet à un tel point que l’on peut se demander si les autres aussi passent parfois des passages à vide.

Honteux et désemparé, on fait « comme si » ; comme si on était en forme, comme si tout allait bien, comme si l’avenir nous souriait, radieux et remplis de promesses alors qu’on peine à chaque instant à y croire encore.

Alors aujourd’hui, je voudrai vous confier quelque chose : Tout le monde a parfois ce sentiment d’à quoi bon. Tout le monde passe des heures ou des journées à vouloir baisser les bras, à vouloir s’ensevelir à 6 pieds sous terre et à attendre que la fin fasse son office. Tout le monde doute parfois, a peur parfois, est triste parfois.
Ne vous laissez pas berner par cet autre faussement indifférent du haut de sa condescendance supérieure, car il n’est pas moins vulnérable que vous ou que moi.

Nous connaissons tous la vacuité, alors, si cela vous arrive bientôt, souvenez-vous de ces mots : vous avez le droit d’être fatigué et ça passera, dans un jour, dans 1 mois, dans 6 mois, vous vous réveillerez un matin et vous vous sentirez à nouveau pleins de projets et plein d’entrain, plein de rêves et d’énergie, plein d’envie et de soif.

Et plus vous accepterez d’être momentanément affaiblis, plus vite vous en ressortirez grandis.

2 réflexions au sujet de « A quoi bon? »

  1. Bonjour Caroline,

    Non là tu exagères : « Ne vous laissez pas berner par cet autre faussement indifférent du haut de sa condescendance supérieure ». Je comprends pas 😉

    Dans cette société moderne, celui qui donne des signes de faiblesses est bon pour la casse et facilement exclut de la société, alors autant faire semblant d’être bien parfois. Et ça m’arrive…

    Alex

    1. C’est un choix Alex, et je ne le juge pas, sauf que l’on parle ici de trading, et quand on trade, on ne fait pas semblant de mettre notre argent sur la table, on ne fait pas semblant de le gérer et de faire des choix…
      Je ne parle pas de la vie dans l’absolu où tout le monde fait semblant, évidemment.
      C’est une autre question

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *