L’alternative d’un trader stressé

Le stress est une réaction physiologique au danger, c’est un moyen de défense qui permet à l’individu de mobiliser ses forces pour rapidement accroître sa sécurité. Dans l’idéal, nous utiliserions les réactions stéréotypées de stress uniquement lorsque nous sommes face à une réelle menace mais la réalité est tout autre :

« Je n’accepte pas cette situation et j’appréhende le réel avec un état d’esprit erroné »

La fuite :

Vous pouvez être confus et anxieux. Les pensées s’entrechoquent et vous ne savez pas quelle solution choisir. Lorsque vous êtes stressé, le choix vous fait peur et vous voudriez être ailleurs.

La lutte :

Vous avez une colère chaude et explosive. L’impatience, le sentiment de perdre votre temps et votre argent vous énerve et vous avez tendance à faire tapis en hedgeant, en moyennant ou en décalant vos stops.

 

1

La fuite: 

  1. Le marché a franchis un seuil de support et vous avez un signal « short », vous rentrez en position. Votre politique de sortie est claire et votre stop sur le dernier plus haut (2). Rapidement, vous avez une perte latente « importante » avec une bougie impulsive qui frôle votre stop mais le marché repart à la baisse, retour sur break-even et léger gain. Vous soufflez, « plus de peur que de mal ». Toutefois, émotionnellement, la bougie impulsive ne sera pas sans impact. Votre rythme cardiaque s’est nettement accru, votre souffle est court, vous transpirez légèrement : vous êtes physiquement prêt à courir. Le marché ne semble pas vouloir choisir de sens et ça vous agace, la pression monte, vous êtes sur le qui-vive.
  2. Le marché approche votre stop, mais il vous a montré quelques minutes auparavant qu’il pouvait très bien repartir à la baisse, comme vous fuyez l’idée de perte, vous reculez le stop et vous attendez.
  3. Le marché part loin, tellement loin ! Que faire ? Couper avec une perte deux fois plus importante que ce que vous étiez prêt à risquer à la base ou rester et prendre le risque que la situation s’aggrave encore ? Vous tentez d’étudier les options mais tout ce que vous voyez, c’est cette perte latente qui monte et qui monte sans cesse. Tous les scénarios passent dans votre tête, des plus délirants aux plus concrets et vous ne parvenez pas à faire le tri. Ce qui est réellement envisageable, ce qui serait judicieux, tout est trouble, c’est la panique.Pendant ce temps, le marché fait son office, il redescend et à nouveau l’espoir renait, il revient sur le niveau du stop initiale et vous vous dites : pourquoi pas ? L’impulsion semble porteuse. Que disent les oscillateurs ? Le marché repart à la baisse. Je ne vais pas couper maintenant, pas après toutes cette attente, pas après toute cette douleur.
  4. Sera-t-il toujours en position à ce niveau, ce trader balloté comme un fétu de paille dans la tempête ? Ce n’est ni son analyse, ni sa rationalité qui en décideront, il est pris au piège de ces peurs et renoncer demande à présent plus de courage que de continuer.

La lutte :

  1. Le marché a franchis un seuil de support et vous avez un signal « short », vous rentrez en position. Votre politique de sortie est claire et votre stop sur le dernier plus haut (2). Rapidement, vous avez une perte latente « importante » avec une bougie impulsive qui frôle votre stop mais le marché repart à la baisse, retour sur break-even et léger gain. Vous avez chaud et vous êtes en alerte. Imperceptiblement, vous sentez que vous êtes d’humeur combattante. « La modération, c’est pour les lâches », vous ne lâcherez pas, votre conviction est claire : ça va baisser.
  2. Vous reculez ou vous annulez le stop, vous vous dites qu’il faut tenir, que ce n’est qu’une question de temps. Vous n’envisagez pas réellement que le marché puisse continuer à monter et vous renforcez votre conviction avec une motivation aveugle. Vous renforcez la position et pyramidez à la baisse, votre exposition est démesurée mais vous n’en avez pas clairement conscience ; vous ne maîtrisez plus votre perte qui augmente au rythme du facteur multiplicateur de votre levier.
  3. Vous vous sentez mal mais vous êtes prêt à combattre jusqu’à la mort. Par moment, vous doutez alors vous rentrez dans un hedge sauvage, réactif, protectionniste. Vous avez des ordres sur plusieurs niveaux et vous ne savez plus à quoi ils correspondent. Ordres à la hausse, ordres à la baisse, stops par ci, par là. Chaque mouvement est une attaque, chaque impulsion une douleur, le marché se bat contre vous mais vous n’êtes pas encore à terre, vous avez encore de l’énergie pour vous défendre et c’est bien ce que vous comptez faire.
  4. Vous avez perdu contre le marché qui vous laisse soit dans une colère noire soit dans une apathie épuisée (inhibition). Faire les comptes maintenant vous est impossible. Vous regardez le montant de votre perte et votre colère s’oriente vers vous. Vous vous maudissez d’avoir été aussi bête et aussi irresponsable. Vous vous sentez minables et ridicule.

 

2 réflexions au sujet de « L’alternative d’un trader stressé »

  1. Bonjour,

    Merci pour vos articles traitant du trading du point de vue psycho ; votre site m’a beaucoup aidé à comprendre les mécanismes qui ralentissent la progression.
    Je vous suis depuis assez longtemps (depuis psychotrade) et j’ai bien aimé les concepts que vous avez présentés et développés tout au long de votre carrière de blogueuse, je les trouve assez justes, pour ne pas dire PARFAITEMENT LUCIDES.
    Je vous souhaite une bonne continuation dans vos projets.

    Cordialement,

    Amaury

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *