Auto manipulation et besoin de cohérence

Pourquoi, juste avant de prendre une position nous n’avons qu’une opinion et après, une certitude ?

En dehors de nous-mêmes et de notre degré d’engagement, qu’est-ce qui change entre la seconde qui précède l’entrée en position et celle qui la suit ? Concrètement rien, et pourtant, notre degré de certitude croit notablement à cause de cette action : cliquer pour rentrer sur le marché.

Pourquoi, alors qu’aucun élément pragmatique et analytique ne change, notre degré de certitude augmente ? Une des nombreuses raisons et pas la moindre est le besoin de cohérence.

Qu’est-ce que le besoin cohérence ?

C’est la recherche d’adéquation entre une croyance et une action. Pour nous sentir bien avec nous même, nous avons besoin de croire que notre action est juste et légitime ce qui a évidemment tendance à renforcer une opinion ou un sentiment.

Le besoin de cohérence a des origines autant psychologiques que sociétales.

Des origines psychologiques, car nos actions doivent correspondre à notre « secret agenda », à nos souhaits, à nos projets, à nos croyances. Lorsqu’un résultat n’est pas conforme à toutes nos projections, nous aurons naturellement tendance à changer nos projections, mais pas nos actions, car l’action a une longueur d’avance, elle s’inscrit dans un principe de réalité. Concrètement, vous prenez une décision, la mettez en action et plusieurs choses vous montrent que cette décision n’était pas la bonne. Afin de préserver votre équilibre intérieur et votre quiétude, vous aurez tendance à défendre la viabilité de ce choix, quitte à s’enfoncer dans l’erreur. Choisir est difficile et confrontant, cela demande un investissement intellectuel et émotionnel, c’est bien plus simple de rester dans des schémas de fonctionnement automatiques qui disent, pour faire court : opinion et besoin de certitude, choix, action, fidélité à l’action. Le besoin de cohérence est donc un des leviers qui vous empêche de retourner votre veste et de clôturer une position foireuse.

Des origines sociétales, car la cohérence est nettement valorisée, même lorsqu’elle n’est pas légitime ou qu’elle nous enfonce dans l’erreur. Une personne qui change d’avis ou d’attitude rapidement et souvent est considérée comme déséquilibrée, instable ou faible et elle sera jugée négativement par le groupe. Hors, nous avons tous besoin d’être approuvés, inscrit dans notre groupe de référence, même si le prix le prix à payer est d’être cohérent avec ce qui ne nous correspond plus ou avec une erreur. Nous préférons inconsciemment nous enfoncer dans l’erreur que d’être perçus comme versatiles, voire malhonnêtes. « Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis », certes, mais que pensez-vous de ceux qui changent d’avis tout le temps ?

Nous subissons donc des pressions internes et externes pour agir de manière cohérente avec une action de base.

Dans le sujet qui nous occupe, la gestion d’une position sur un compte réel, nous pouvons donc nous retrouver comme le parieur de Vincennes qui, avant d’acheter son ticket pense modérément que tel bourrin gagnera la course et qui après l’avoir acheté y croit plus que tout au monde.

Comprendre le besoin de cohérence peut déjà aider à en amoindrir les effets négatifs.

3 réflexions au sujet de « Auto manipulation et besoin de cohérence »

  1. Bonjour,

    Les mécanismes financiers n’apportent jamais de certitudes, seulement des signaux qui peuvent être interprétés d’une bonne ou mauvaise façon. D’où l’utilité de comprendre ces mécanismes avant de vraiment se lancer dans l’arène.
    De cette compréhension naitra les processus, recettes que vous appliquerez chaque jour aux outils financiers que vous avez choisis. C’est seulement à ce moment que le besoin de cohérence sera assouvi. Vous n’aurez toujours pas de certitudes sur les mouvements des marchés mais au-moins vous saurez quand et comment vous devrez laisser filer une position ou bien la couper sans état d’âme.

  2. Bonjour,

    Intéressant…Ce « besoin de cohérence » est sans doute beaucoup plus important pour des personnes qui n’ont pas de forts arguments concrets et objectifs pour croire au bien fondé de leurs actions…un peu comme votre joueur de Vincennes qui n’a pas beaucoup d’éléments tangibles pour penser que son cheval va gagner…

    On peut toutefois penser que les traders expérimentés ont plus d’éléments objectifs pour entrer sur le marché ou en sortir… Il peut se tromper et remettre son action en cause, même si ce besoin de cohérence risque de lui faire perdre du temps… et de l’argent. Ainsi, ce besoin de cohérence chez le trader doit induire « un retard dans l’action inverse »…

    Mais à l’époque du « trading hyperfréquence » orchestré par des algorithmes, le futur peut paraître bien triste, de plus en plus dominé par des ordinateurs qui n’ont aucun besoin de cohérence…

    Cordialement,

    Alain

    1. Bonjour Alain,
      Je vous rejoins sur l’aspect bénéfique d’une pratique et methode claire afin d’aller contre cet instinct naturel. Toutefois, la question du timming reste ouverte, sachant que celons l’UT l’impact d’un retard dans la décision peut avoir de grosses conséquences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *