Gestion du gain en trading

 

En trading, tout ce qui n’est pas gagné est perdu, au même titre que tout ce qui n’est pas perdu est gagné.

Pourquoi est-il si compliqué de laisser courir les gains ?

  • La chimie

La dopamine est un neurotransmetteur directement lié à la sensation de gratification.

La sérotonine : je fais un effort et j’ai la sensation que c’est utile, je secrète de la sérotonine et cela influence directement mon humeur.

L’ocytocine est l’hormone de la tendresse et de la confiance nécessaire pour laisser courir des gains.

Le cortisol, l’hormone du stress.

La testostérone pousse l’individu à élever son statut social, cela peut passer par l’agressivité évidemment, mais aussi par la générosité et l’équité de jugement.

Donc, que se passe-t-il lorsque vous suivez une position gagnante ?

Vous avez attendu un bon signal, vous avez la sensation de faire du bon travail, vous secrétez de la sérotonine. Le gain latent augmente et vous attendez votre shoot de dopamine. Cette attente est déjà un frein pour laisser courir le gain parce qu’en même temps, vous secrétez du cortisol: «  Et si le marché se retourne ? » En en effet, le marché peut se retourner. La sérotonine vous pousse à anticiper le besoin de dopamine et la conscience de la latence du gain secrète du cortisol : vous êtes fébrile. Pour contrer cette fébrilité, la sécrétion d’ocytocine qui va passer par une confiance légitime dans votre target et par une acceptation de soi notamment dans vos failles ou la testostérone, plus masculine, qui va s’appuyer sur une vision de jugement équitable.

 

  • La culture

Les proverbes ont la vie dure : «  Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras » «  ne lâche pas la proie pour l’ombre »  «  tout travail mérite salaire » ou le biblique «  tu gagneras ta vie à la sueur de ton front »

Nous sommes baignés dans une idée de justice entre la peine ou le travail fourni et la gratification financière qu’on en retire. Mais en trading, la notion de justice n’apparait que sur le long terme, voire le très long terme, selon votre unité de temps. Nous ne sommes pas préparés pour accepter une justice si différée et nous sommes constamment invités à chercher une justification immédiate.

Aujourd’hui, internet renforce la culture de l’immédiateté, nous donnant encore plus un besoin de justice immédiate.

 

  • La psychologie

Quel que soit le niveau de confiance en soi, cela peut être compliqué.

Le soumis va subir deux leviers majeurs : le premier, c’est qu’il a besoin d’être vite fixé et de retrouver la sensation de sécurité. Le second, c’est le droit de gagner. Quelqu’un qui a de la soumission ne se sent pas le droit de beaucoup gagner sur un trade, il aura tendance à couper parce qu’un gain élevé.

Le dominant lui a des difficultés à attendre, il gagne, il coupe, c’est aussi binaire que cela.

Ensuite, selon votre personnalité, il y a plusieurs valeurs qui vont venir entraver votre capacité à laisser courir les gains.

Le philosophe, qui aime être tranquille peut être tenté de vite couper pour ne pas avoir a vivre avec une position ouverte. Le novateur, qui à grand sens des responsabilités voudra lui aussi couper ses gains. L’animateur, qui a besoin de se sentir libre de détaché de toute entrave voudra lui aussi se débarrasser de cette préoccupation pour faire autre chose. Le gestionnaire a la sensation de privilégier la sécurité en coupant rapidement ses gains. Le stratège, souvent très mesuré, privilégie une approche rationnelle. Le compétiteur a besoin de réussites pour se sentir exister, il aura donc tendance à couper trop vite. Le participatif, qui est doux par nature à peur de la violence de la perte, il coupe les gains. Et le solidaire ne fait pas de trading, donc, peu importe.

 

  • Que pouvez-vous faire pour y remédier ?

Si vous coupez vos gains trop tôt, c’est l’anti-pouvoir de vos pertes que vous plafonnez.

Je crois qu’il y a trois choses à faire concrètement :

La première, c’est une prise de conscience, c’est ce que j’ai tenté de faire aujourd’hui

La seconde, c’est de choisir une unité de temps opérationnelle qui correspond à vos besoins.

Et enfin, la dernière piste, c’est la confiance légitime : vous devez tester votre approche de trading. La confiance légitime se construit et à ce titre, cela demande du temps et c’est un réel choix de votre part. Mais si ne savez pas laisser courir vos gains, qu’avez-vous de mieux à faire pour le moment ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *