L’absence de cadre

Faisons un constat de la réalité : la trading n’a que peu de limite ! En quel sens ? Le nombre de marchés possibles est extrêmement vaste, le choix des opérateurs, des indicateurs, des échelles de temps est tellement ardu qu’il peut relever du pur hasard ; les limites que vous vous fixez en terme de temps de trading, de proportion de gain ou de perte ne dépendent que de vous.

Vous l’avez donc compris, en trading, vous êtes totalement libre ; votre seule contrainte extérieure, c’est votre capital de départ. La liberté, n’est-ce pas ce que nous cherchons tous, avec plus ou moins de ferveur ? Mais trop souvent, nous avons tendance à occulter le prix de la liberté, et l’absence de cadre de base signifie aussi absence de sécurité et de protection. Protection de nous-même, de nos ambitions, de nos peurs, de nos propres mensonges.

Alors, en quelle mesure l’absence de cadre est dangereuse pour vous, personnellement ? A partir de quand  votre cupidité, vos peurs, ou vos émotions vous dictent vos décisions ?  Et pour en revenir à la question de la liberté, sommes-nous vraiment libres lorsque nos choix nous sont dictés par notre inconscient ?

On retrouve un point commun à toutes les réussites pérennes en trading, c’est la création d’un cadre propice et en accord avec l’opérateur. C’est le travail préparatoire qui pose des limites claires mais c’est  la discipline qui nous permet de les respecter. Et si le premier point reste un travail intellectuel d’analyse et de prise d’information, de statistiques, de tests pragmatiques, le second est lui beaucoup moins palpable et nous touche profondément dans notre identité et dans nos réflexes inconscients.

Le côté pervers de la liberté en trading est que nous sommes continuellement invités à sortir du cadre, rien ne nous en empêche et parfois notre inconscient nous crie de nous émanciper des chaînes que nous nous mettons, pour notre plus grand bien. Le conflit s’installe et reste source de stress et de souffrance ; une partie de nous, notre conscience ; connaît l’importance du respect de cadre et une autre, plus émotive nous pousse à la révolte, à la facilité et à la prise de risque. Il ne s’agit pas du petit ange et du petit démon qui s’affrontent, c’est bien plus biologique que cela. C’est le conflit entre 2 territoires cérébraux, le limbique et le préfrontal.

http://psychotrade.fr/alternative-au-stress-soyez-curieux/

Je suis à présent, grâce à ce site, en contact avec beaucoup de traders, et je remarque que la majorité est prête à mettre une grande énergie dans le travail préparatoire, mais la question de la capacité à appliquer un système reste du superflu.

Savoir se créer un cadre aidant, c’est la base ; évidemment ; mais ce n’est malheureusement pas suffisant, car en moment de ‘‘crise’’, ce qui va faire la différence n’est pas le cadre intellectuel que vous aurez créé, mais votre capacité à le respecter ; quoiqu’il arrive.

La prise de conscience de l’absence de cadre peut déjà nous aider à rester en alerte, ce sera suffisant pour certains, pas pour d’autres ; l’inégalité du mental en trading est lourde de conséquence…

2 réflexions au sujet de « L’absence de cadre »

  1. Bonjour Madame,

    vous touchez là un point essentiel, dont je n’avais pas franchement pris l’ampleur. Dommage que ce ne soit pas vraiment développé dans cet article.
    Vous pointez un danger majeur, c’est déjà ça… mais vous ne dites pas du tout comment s’en prévaloir, depuis le temps que je vous lis avec ferveur, je m’étais habitué a plus efficace!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *