L’animateur ou la quête permanente

Dans les 8 facettes de personnalité du modèle du neurocognitivism, il en est une qui est particulièrement ambivalente, en trading comme ailleurs : c’est l’animateur.

Quel est le visage d’un « full animateur » qui n’existe pas concrètement, car nous tous, tels de sulfureux Mister Grey qui jouent à cache-cache, sommes composés de multiples nuances de plusieurs facettes ? Mais admettons, à quoi ressemblerait la caricature ambulante d’un animateur à 100%?

L’animateur est sympathique, très créatif et « légèrement » remuant. Touche à tout et bon à rien, l’animateur est avant tout curieux, c’est l’homme aux mille visages en quête éperdue de nouveauté, d’action, de liberté. Constante ébauche de lui-même, on peut le trouver instable, versatile et insaisissable. Il faut dire qu’il est souvent dur à suivre et le pire, c’est que ça l’amuse. Identité plurielle, il ne s’épanouit que dans le provisoire et rechigne à construire durablement une prison, fusse-elle dorée.

Amateur de sensations fortes, en trading, il aime voyager léger et sauf avis contraire, une position ne dure pas longtemps. Pour lui, tout cela n’est pas vraiment sérieux et son rapport au risque subit l’ambivalence de ces gouts variés ; tantôt décontracté et paisible, tantôt avide de l’extrême, il aura toute les peines du monde à se conformer à un système de travail et à une politique de risque. Sa gestion suit les nuages, le vent, le rythme de la musique. Pour lui, la routine opérationnelle est d’un ennui mortel et s’il ne vit pas intensément ailleurs que devant ses écrans, il se lassera vite d’être sérieux. Plus que tout autre, l’animateur a besoin de faire autre chose à côté.

Ses passions ? En a-t-il vraiment ?  Toutes subissent un délai légal de péremption au-delà duquel il devient difficile de se motiver, à moins que… À moins qu’il ne renouvelle sans cesse son gout par des variations, des adaptations, des innovations. L’animateur aime le fun, ambiance tatanes et aucun code de conduite ne trouve définitivement grâce à ses yeux. D’ailleurs, franchement, vous qui êtes probablement un peu animateur pour lire cet article, que pensez-vous de ce mot : « Définitif » ? Il vous donne des frissons ? Normal, pas de panique. Les passions disions-nous ? L’animateur aime l’art, surtout le théâtre où il fait volontiers le pitre ; il a besoin de rencontres, de voyage, d’espace. Il entend de la musique ? Il se met à danser, il arrive dans un nouvel endroit ? Il veut tout savoir et tout faire, il est toujours partant : épuisant !

S’il part avec de vrais handicaps en trading, surtout dans son rapport très détendu avec les règles, il est aussi profondément armé : adaptable à l’infini, sa curiosité et son ouverture d’esprit le rendent profondément compétent face à l’imprévu qu’il gère avec une main de maître. Son gout pour la technologie lui permet de trouver des solutions innovantes et inédites aux problèmes qu’il pourrait rencontrer. Il a peu de barrières mentales et il s’en sort toujours, à condition qu’il le veuille.

Et c’est ici que ça coince souvent pour un animateur : tout le lasse et il n’a parfois pas le temps de devenir vraiment compétent avant de passer à autre chose. Alors tout porte à croire que le trader animateur malgré ses innombrables talents ne fera pas de vieux os… !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *