Le paradoxe de la confiance

Comment le niveau de confiance que vous avez naturellement dans l’environnement vous pousse à prendre de mauvaises décisions ?

Pour ceux qui connaissent le modèle comportemental sur lequel je me base, je parle ici du mouton, cette partie de notre cerveau qui définit notre niveau de confiance. Par rapport à l’environnement, nous pouvons être soit axiaux (nous avons tendance à penser que le monde est plutôt bienveillant et nous sommes donc ouverts et détendus), soit méfiants (nous pensons que le monde et plein de dangers et nous sommes plutôt observateurs, sur la réserve d’une menace potentielle).

Nous n’avons aucun impact conscient et rationnel sur cet instinct, car il est très archaïque.

En trading, ce niveau de confiance est extrêmement impactant dans la gestion de vos positions, il est de toute façon un frein à votre réussite.

L’axial aura tendance à choisir des stratégies de suivi de tendance et il sera détendu dans sa gestion, bénéficiant de sa confiance naturelle en sa bonne étoile. Cette confiance ne serait pas un frein en soi si elle ne poussait pas à prendre de mauvaises décisions, car il manque de maîtrise dans la gestion de la sortie. Des outils tels qu’un take profit, un stop suiveur, ou une sortie automatique sur telle configuration d’indicateur lui sont nécessaires, car il croit que la tendance est éternelle. Or, l’axial n’a pas l’impulsion naturelle de mettre en place de type d’outils. Il n’a donc ni les moyens pragmatiques ni les moyens émotionnels de bien gérer sa sortie.

Le méfiant à l’ opposé, choisira spontanément des stratégies contrariennes, de pull back ou de cassure. C’est un guetteur qui sait attendre. Il a une certaine anxiété dans la gestion et il a tendance a vite couper ses gains. Il tente de s’équiper avec un maximum d’outils, souvent trop d’ailleurs pour que ce soit viable dans la pratique. Les freins du méfiant pourraient être résumés en une phrase simple : « À force d’avoir peur qu’il m’arrive quelque chose, il risque de ne rien m’arriver » et il a beaucoup de mal a accepter son absence de maîtrise sur le résultat immédiat. Il tente donc de se prémunir face à l’hostilité et il le fait tellement bien qu’il se protège aussi de la réussite.

Comme vous pouvez donc le comprendre facilement à présent, pour avoir une gestion saine et efficiente, nous sommes dans l’obligation d’aller à l’encontre de nos penchants naturels, afin d’en limiter l’impact négatif.

Pour comprendre et prendre le contrôle, je vous invite à souscrire à la formation en ligne qui explique de manière ordonnée l’impact de vos différents instincts sur votre trading.

Je vous souhaite bon courage et bons trades

3 réflexions au sujet de « Le paradoxe de la confiance »

  1. Bonjour Caroline ;

    Pour aller dans le sens du paradoxe que tu met en lumière j’ai un ami qui résume cela ….en disant.

    « Souvent ce qui marche le mieux…. c’est ce qui parait contre-intuitif… »

    N’est-ce pas l’observation et même les tests sur ce qui marche vraiment 2 marqueurs qui semblent le mieux concilier le bon ratio Risque-admissibles, même si cela parait pas toujours rationnel pour conduire des réflexions des décisions et surtout des interventions à plus grande échelle?

    Que penses-tu de cette approche?
    As tu des expériences semblables?
    A quoi cela te fais-il penser?

    Je te souhaite une excellente journée.
    Xavier

    1. Bonjour Xavier,

      Sur cette question du niveau de confiance instinctif, le phénomène en trading est en effet pernicieux car quel que soit le niveau où l’on se place, cela nous dessert.
      Soit nous sommes naturellement confiants et la gestion est souvent défaillante, soit nous sommes naturellement méfiants et trop réactifs.

      Comprendre ce principe permet de mettre en place une pratique qui fera contre-poids. Au bout du compte, on en reviens toujours à la même chose: accroitre ses moyens en concordance avec ses points forts et ses points faibles, encore faut-il les connaitre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *