Malediction de Cassandre et trading

Cassandre, la plus belle fille de Priam a ensorcelé Apollon qui par amour lui accorde le don de prophétie. Mais Cassandre ne partage pas ses sentiments et elle rejette le Dieu magnifique de la divination. Pour se venger, le mauvais joueur la condamne à prophétiser la vérité sans jamais être crue. Elle voit les catastrophes arriver, tente de mettre les hommes en garde, mais personne ne l’écoute.

Cette histoire donne son nom au syndrome psychique d’une personne qui fait preuve d’un pessimisme excessif et qui prévoit toujours le pire, annonciateur éternel des catastrophes possibles. Je ne vais pas rentrer dans le débat de la véracité des prophéties des Cassandres, car ici n’est pas la question, mais sur le point de vue en trading.

Qu’avons-nous à gagner ou perdre à prévoir le pire ?

Nous pouvons y perdre toute notre force: confiance, motivation, joie, espoir. Si je prévois le pire de manière globale, j’aurais du mal à agir et à être heureux. Tentons donc d’aborder la question avec nuance et stratégie :

Et si je ne prévoyais le pire que sur des actions spécifiques et ciblées ?

Et si cette prédiction ciblée était un moyen pour réussir de manière globale ?

Nous aurions tout à gagner !

Confucius disait : « Se préparer au pire, espérer le meilleur, prendre ce qui vient »

Ça laisse songeur…

Concrètement, je vois les choses de cette manière :

Lorsque vous rentrez en position, avec la ferme intention de gagner, vous avez tendance à vous accrocher à votre trade, à développer votre affect et cela complique la gestion. Alors que si vous rentrez avec la conscience claire, forte et assumée que ce trade peut-être perdant, que c’est normal et prévisible, vous pourrez agir avec plus de distance.

La prédiction catastrophique sur une position unitaire devient donc un moyen pour réussir de manière globale.

Pour des raisons factuelles tout d’abord telles que le positionnement des stops ou l’exposition, et psychologiques ensuite, dans l’acceptation a priori de perdre.

Cette histoire de Cassandre est donc une bonne image pour le trader qui, s’il veut accéder au meilleur, doit savoir prévoir le pire.

Merci à Gil de m’avoir rappelé cette histoire.

Si vous souhaitez recevoir des idées inspirantes pour votre trading tout les matins, abonnez-vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *