Qui veut aller loin ménage sa monture

 

Vous avez probablement déjà remarqué que j’adore les vieux proverbes, pleins de sagesse populaire !

Qu’est ce qui conditionne votre réussite en trading ? Votre compétence, vos outils, et votre comportement.

Et quels sont les différentes influences sur votre comportement ?

L’environnement : vous allez réagir en relation avec ce qui se passe autour de vous

Votre physique : êtes-vous en forme ? Avez-vous une vie saine ? Quelle attitude physique adoptez-vous ?

-Votre état interne : vos émotions conditionnent la vision de que avez du monde et vos actions

Comment donc faire en sorte que votre état interne vous serve plus souvent qu’il ne vous desserve, que votre vision du monde soit porteuse et motivante ?

La réussite appelle la réussite car vous êtes mis en confiance par vos résultats ; à l’ opposé, lorsque vous vivez des pertes, la peur va engendrer des comportements négatifs. Dans cette approche, c’est le résultat qui crée l’état interne .Hors ; nous le savons tous, le résultat en trading ne dépends pas de nous. Ainsi, on remet plus ou moins au hasard l’enjeu énorme d’être intérieurement dans de bonnes conditions de travail.

Je vous propose donc de prendre cette question dans l’autre sens, car, au fond, la boucle est bouclée : l’état interne crée l’action qui engendre un résultat qui lui-même influe sur l’état interne. Que vous commenciez par l’une ou l’autre de ces étapes, cela n’en reste pas moins une boucle.

Détachez-vous donc du résultat pour vous focaliser sur l’action, car vous maitrisez vos actions. Si votre but est de respecter une stratégie et d’augmenter votre compétence, alors, votre fierté ne dépendra aucunement du résultat obtenu.

Et ce qu’il y a de super avec cette méthode, c’est que le résultat va suivre machinalement car vous aurez soigné les moyens d’y parvenir.

Pour voyager loin, ménagez donc votre monture ! Soignez ce que vous êtes afin d’avoir la force de recommencer chaque jour. Votre capital émotionnel a ses limites et vous en avez besoin autant que de votre capital financier pour gravir les marches !

Pour illustrer cette approche : une fable : « Le Laboureur et ses fils » Jean de la Fontaine

Travaillez, prenez de la peine :
C’est le fonds qui manque le moins.
Un riche Laboureur, sentant sa mort prochaine,
Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.
« Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l’héritage
Que nous ont laissé nos parents :
Un trésor est caché dedans.
Je ne sais pas l’endroit ; mais un peu de courage
Vous le fera trouver : vous en viendrez à bout.
Remuez votre champ dès qu’on aura fait l’oût :
Creusez, fouillez, bêchez ; ne laissez nulle place
Où la main ne passe et repasse. »
Le père mort, les fils vous retournent le champ,
Deçà, delà, partout….
si bien qu’au bout de l’an
Il en rapporta davantage.
D’argent, point de caché. Mais le père fut sage
De leur montrer avant sa mort
Que le travail est un trésor.

7 réflexions au sujet de « Qui veut aller loin ménage sa monture »

  1. Bonjour Caroline,

    J’ai lu quelques uns de tes articles qui sont sympas.
    Comme quoi le développement personnel s’attache à tout domaine dans la vie, ici le trading ne fait pas exception.

    Effectivement, nous ne pouvons maîtriser tous les éléments de notre vie. Il faut parfois accepter certains résultats que l’on ne peut pas ou peu influer. On peut toujours apporter notre pierre à l’édifice, autant essayer que celle-ci soit la plus belle et grosse 🙂

    Et je confirme, le graphisme est léger et très agréable 😉

    Dorian

  2. Je pense que l’une des bases en trading c’est de comprendre que trader c’est aussi ne pas trader !
    Savoir ne pas trader permet de limiter les gains.
    Et bien souvent la différence entre un trader gagnant ou perdant c’est que l’un sauras être présent aux bons moment et maximisera ses profits quand l’autre s’acharneras à trader chaque jour ! Et par la même conséquence à anéantir ses profits dans les phases les plus chaotiques du marché !

  3. Bonjour,

    La notion de lacher-prise est en effet centrale:
    – faire pour de bonnes raisons (pour nous)
    – les faire aussi bien que possible
    – accepter que le résultat dépends de certains facteurs que nous ne maîtrisons pas

    Savoir se reposer , aussi et prendre de la distance….
    Bref, que de commentaires intéressants qui ouvrent des pistes de travail passionnantes;-)

    Caroline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *