Renoncer pour gagner en trading

 

Savoir renoncer ? Pour quoi faire ?

Selon la définition, renoncer, c’est se désister de quelque chose, quitter, abandonner la possession, le désir, l’attachement à quelque chose. Dans la religion, renoncer c’est se dépouiller de tout amour-propre.

A priori, le renoncement en trading est occasionnel, lorsqu’une position tourne mal, il faut la couper, il faut se désister du désir de gain et se dépouiller de sa conviction d’entrée. Ceci est exact bien que cruellement incomplet.

A quoi devons-nous renoncer de manière globale en trading ?

  • notre besoin de certitudes
  • nos illusions de nous-mêmes

Sans cela, vous rentrerez en stress, vous tenterez de dominer le marché et vous ne pourrez pas opérer avec rationalité.

Vous devez préserver votre capital émotionnel. Apprendre à renoncer sans douleur vous rendra plus stable et plus fort face aux évènements de marchés et face aux pertes, vous serez plus rationnels dans vos choix, car ils ne seront pas trop parasités pas vos désirs et par votre besoin de possession.

Hyper investissement

Comment être motivé pour apprendre, travailler durement tout en cultivant le renoncement ? Ces deux idées s’entrechoquent tant nous associons une motivation forte à un hyper-investissement.

Si une forme de capacité de renoncement est nécessaire dans la gestion d’une position, l’exigence intellectuelle, mentale et pratique du trading demande une motivation forte pour devenir compétent et pour oser le risque.

Parmi tous les profils que j’ai pu étudier, on retrouve quelques familles d’hyper investissement qui ont tous leur objectif et leur fonctionnement spécifique.

  • La responsabilité
  • Le perfectionnisme
  • Prendre des risques
  • Le dépassement

On va trouver deux leviers bien distincts, le premier est de l’ordre de la sécurité. Le trader sera extrêmement investi dans son travail parce qu’il cherche à accroitre sa sécurité. Ce qui est néfaste, c’est le besoin qui nourrit ces actions, ce besoin de sécurité qui empêchera le trader, en temps voulu de renoncer au gain. Le second levier est de l’ordre de l’identité. Le trader s’investit dans son travail, car c’est un moyen pour lui d’exprimer et de justifier sa valeur et sa place dans le monde. Le trader doit faire le deuil d’une certaine image de lui-même, accepter ses failles, reconnaitre sa vulnérabilité sans pour autant se sentir faible. S’il y parvient, il devient fort de sa faiblesse.

 

Déroulement dramatique

Examinons ce qu’il se passe concrètement lorsqu’un trader ne parvient pas à renoncer.

  • Espoir de résultat

L’incapacité à renoncer est toujours la conséquence d’espoirs décalés et importants : être capable ou de se sentir vivre par exemple. L’espoir est émotionnel par essence et personne ne peut vivre sans espoir. Notre moyen d’action est d’orienter l’espoir vers quelque chose de porteur et non destructeur.

  • Analyse brouillée

Peu importe les informations concrètes que vous avez sur vos graphiques, l’espoir vous fera voir ce que vous avez envie de voir. L’analyse n’est plus un outil concret pour prendre une décision, mais un moyen pour justifier la décision déjà prise.

  • Action biaisée

L’action biaisée est par tous les parasites internes. Aurez-vous raison aujourd’hui ou pas ?

 

Le non-agir

Alors, comment apprendre à renoncer ? Comment peut-on garder la motivation du travail tout en abandonnant l’idée de possession ?

Le seul espoir qui vous appartienne totalement en trading, ce sont vos moyens :

  • Espérer les moyens

Ne pas avoir d’espoir est impossible, avoir des espoirs de résultats ajoute du stress et vous empêche de bien gérer votre capital. Vous devez donc orienter vos espoirs sur vos moyens. « J’agis pour potentialiser mes ressources » et cela passe par plusieurs étapes :

-État des lieux :

Quelles sont mes ressources actuelles ? Ma compétence, mes ressources pratiques, mes ressources analytiques et enfin mes forces et mes faiblesses comportementales.

Je rencontre trop de personnes qui opèrent avec ce qu’ils voudraient être et non avec ce qu’ils sont réellement.

-Que dois-je devenir et obtenir pour maximiser mes probabilités de gains ?

Recherchez le plaisir dans l’apprentissage. Personne n’a de plaisir pour tout, mais il y a forcément une sphère où vous avez plus d’envie : analyse fondamentale, analyse technique, mathématique et statistique, finance comportementale ou philosophie, informatique…

-Préparer le trade :

Vient ensuite l’étape de la prise de position et en amont, l’étude de la configuration de marché. Celui qui ne sait pas renoncer ne sait pas non plus attendre, ça va de pair. Toutes les configurations de marchés ne sont pas bonnes pour vous ou pour votre système et vous avez la responsabilité d’attendre des configurations propices.

Ensuite, il n’y a pas que la configuration de marché, il y a aussi votre état physique, émotionnel et mental. Êtes-vous en capacité de bien opérer maintenant ?

Pour ce faire, je vous invite à rédiger une check-list qui pose l’ensemble des questions nécessaires.

Vient ensuite le signal, que vous prenez conformément à ce que vous êtes prêt à perdre. Ensuite, il se passe ce qu’il doit se passer…

  • Ne rien faire

Vient l’étape la plus simple et aussi la plus dure : Ne rien faire, attendre. Logiquement, vous êtes rentré dans un marché qui offre une bonne configuration, vous avez attendu un signal qui correspond à votre vision du monde et des marchés, vous êtes disposé à perdre ce que vous avez misé et vous avez t configuré des stop cohérents.

Vous êtes stables, vous n’avez plus rien d’autre à faire que d’attendre et de constater.

  • Fin de l’histoire

Le renoncement est lié à l’espoir et au stress. Votre trade  n’est que la chute inévitable de votre histoire et c’est vous qui restez le maitre incontesté du déroulement de l’intrigue.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *