Les stoïciens : péres de la performance!

 

 

Les stoïciens auraient il compris le trading avant nous ?

Depuis quelques temps, je me passionne à nouveau pour les philosophies occidentales que j’avais délaissées au profit des étude psychologiques et cognitives, bref, je suis retombée sur les stoïciens en réfléchissant à la notion du vide, et ,à mon sens, ils peuvent énormément apporter à notre approche de trading.

 

Les stoïciens, ou l’attitude stoïque n’ont pas très bonne presse dans une société de plus en plus démonstrative : l’attitude hystérique du « oh, my god ! » est en effet bien plus valorisée que le stoïcisme, considéré comme froid et ennuyeux . Avant toute chose, pour être certains de bien parler de la même chose, je reviens sur la terminologie.

 

Définitions du Larousse : Stoïque :

Se dit d’un comportement qui dénote une fermeté inébranlable, une grande impassibilité devant la douleur, le malheur, etc. Ex : Une acceptation stoïque de la maladie.

Synonymes : austère, dur, ferme, courageux, inébranlable, impassible, insensible, rigide.

La messe est dite! Qui souhaite devenir plus stoïque sera considéré dans notre société comme un sale type, ennuyeux et égoïste ! Tentez de dire autour de vous que vous souhaitez cultiver votre austérité, votre fermeté ou votre rigidité ; on trouvera soit la blague désopilante, soit cette velléité digne des établissements de santé mentale.

Et pourtant, sans en faire une philosophie de vie globale ; les meilleurs traders sont des personnes qui savent rester stoïques. Les grands sages de ce monde affichent un détachement digne et apaisé ; les plus fins décisionnaires doivent se montrer inébranlable. Une question me brûle alors les lèvres :

Comment tendre vers cette excellence sans perdre le contact avec les gens de ce monde ? Comment afficher parfois des réactions saines ,humaines, et émotives tout en cultivant la distance et le détachement ?

Être stoïque ne signifie pas être totalement insensible aux aléas de nos vies ou de nos sociétés. La réflexion et l’appréhension de la réalité n’intervient pas au même niveau, c’est tout !

Exemple :

Vous faites une perte conséquente sur les marchés :

  • Si vous êtes plutôt du genre « oh, my god », la première idée qui vous vient est de vous refaire : cette situation est inacceptable, vous devez faire quelque chose pour la changer, là , ici, tout de suite ! Les probabilités pour que vous enchaîniez les pertes assassines sont grandes.
  • A l’opposé, le genre « stoïque » ne s’encombre pas de ces futilités. Cela ne signifie pas qu’il s’en moque ou qu’il est dans le dénie. Il a bien compris l’information, il vient de perdre beaucoup d’argent, il n’en est pas ravis mais il accepte cette réalité et il va réfléchir à la meilleur opportunité qu’il a dans cette situation.

Lorsque l’individu « oh, my god ! » est dans un schéma automatique d’action/réaction, le stoïque s’adapte à son environnement pour répondre à son besoin final et pragmatique, et pas à sa douleur , ou à sa joie actuelle.

Est il un robot dénué d’émotions ?

Ce serait une bonne échappatoire pour éviter de faire des efforts ; mais c’est inexact ; car il a des émotions ,comme tout le monde. Il a juste appris à les canaliser pour en extraire toute leur force et leur intelligence.

De manière biologique, le stoïque ne va pas utiliser le même territoire cérébrale en période de crise. L’un reste dans la sphère émotionnelle (néolimbique) lorsque l’autre fait passer l’info vers la sphère analytique (préfrontale). Le stoïque est un genre de « oh, my god »2.0 !

C’est donc une nouvelle formidable, car nous pouvons tous le devenir ! Tout l’enjeu étant de faire passer l’info émotionnellement impactante d’un niveau à l’autre.

Le neurocognitivisme nous enseigne plusieurs exercices pour nous y aider :

MULTI SENSORIALITE

Pensez à la situation qui vous stress ; dans laquelle vous êtes trop investit émotionnellement et puis faites ceci :

1.      Asseyez-vous dans un endroit plutôt animé, fermez les yeux et concentrez-vous sur un son, puis 2, puis 3… entendez ce qu’il se passe autour de vous comme dans un morceau de musique. Percevez simultanément l’ensemble des sons qui vous entourent. Si vous zappez un son, recommencez du début, avec le premier son, le second… jusqu’à ce que l’ensemble audible forme un tout compact et que vous les perceviez ensemble.

2.      Tout en continuant à écouter, sentez votre corps, vos points d’appuis, vos vêtements, votre poids.

3.      Levez-vous en gardant les yeux fermés, et sentez vos pieds qui vous portent, balancez-vous tranquillement, et tout en écoutant et en sentant vos vêtements, ressentez aussi vos centres de gravité qui se déplace avec vos balancement. Soyez concentrés sur la perception de l’ensemble de ces informations sensorielles.

Alors, toujours stressés ?

LE PACK AVENTURE

Le second exercice, est plus cognitif, et vise à prendre de la distance avec ce qui nous agace, ce qui nous empêche d’avancer ou qui nous mets de mauvaise humeur :

L’exercice dit du « Pack Aventure» cherche à nous faire ressentir concrètement que la réalité est subjective et que nous pouvons changer notre regard sur les événements.

1. Identifier une de vos antivaleurs (ce qui vous irrite au plus haut point) et qui peut être préjudiciable à vos performances en trading, par exemple, perdre de l’argent  !

2. Répondez aux questions suivantes

Quels sont les avantages du gain ?

Quels sont les inconvénients de la perte?

Quels sont les inconvénients du gain ?

Quels sont les avantages de la perte ?

Je reconnais que les 2 premières trouvent plus facilement des réponses que les 2 suivantes, mais le but étant d’aller chercher des réponses que vous n’avez pas instinctivement, c’est bien normal !

Comprenez-moi bien, je ne vous encourage pas à devenir stoïque dans l’absolu , à toute heure du jour et de la nuit. Si ce n’est pas dans votre nature, rien ne sers de lutter en permanence contre ce que vous êtes. Mais ce type de pratique peut vous aider à rester vous, en mieux !

 

Apprendre à canaliser vos idées et votre énergie ne pourra que vous aider à mieux vivre avec et par votre trading.

 

Les stoïciens avaient tout compris : de la mesure en toute chose, une vision nuancée de la vie et des événements, de la persévérance , du courage et de l’humilité.

J’ai personnellement encore un long chemin à parcourir, et je n’ai pas la prétention d’avoir toutes ces qualités. J’ai toutefois compris à quel point elles sont nécessaires en trading. Loin du cliché du golden boy survolté des salles de marchés, devant nos écrans, rien ne nous atteindra plus !

 

4 réflexions au sujet de « Les stoïciens : péres de la performance! »

  1. J’ignore pourquoi, mais en vous lisant, je ne vous imagine pas stoïque, j’imagine qu’il y a plusieurs facettes à votre personnalité et que celle qui écrit se lâche plus que celle qui trade…!

    Quoiqu’il en soit, votre approche est unique et vraiment intéressante! Je suis trader pro depuis 4 ans; et j’apprécie beaucoup le travail que vous faîtes. Depuis mes débuts, je vois vraiment une évolution dans la politique managériale , de plus en plus, le mental trouve ces lettres de noblesse. Nous sommes aidés par des outils sophistiqués, mais malgré tout, il faut aussi se gérer soi-même. Je n’ose même pas imaginer l’apport d’un tel site sur les traders indépendants!

    Beau travail Caroline; et succès à vous!

  2. Bonjour Caroline,
    Il y a du vrai, mais le stoïcien est justement celui qui loin de l’émotion se livre à l’analyse de son vécu plutôt que de le subir.
    En ce sens il est curieux que vous vous disiez totalement étrangère et pas intéressée par l’analyse. On ne peut être un bon trader si on n’analyse pas jusqu’au jour où celle-ci, très maîtrisée, peut devenir si rapide et pertinente qu’elle relève éventuellement du réflexe. Cela ne s’acquiert qu’avec le temps.
    Ceci étant, il est vrai que la plupart des bons traders sont stoïcs et rarement des marrants…

    1. bonjour,
      je me dis « étrangère à l’analyse » car mon coeur d’activité de coach est sur le comportemental, en ce sens, je ne souhaite « mentir sur la marchandise ». Par contre, évidemment qu’avec le temps, j’ai plus de notions que beaucoup;-)

      ensuite, pour ce qui concerne le coté marrant, je pense que nous pouvons établir des stratégies comportementales durant un temps restreint de la journée, ce qui est mon cas. Non pas que je sois foncièrement drôle, mais avec un certain sens de l’humour, par contre, lorsque je trade, je reste concentrée sur ma tache : appliquer mon système et je laisse libre court à ma fantaisie en dehors.

      Il faut juste être clair sur le « quand? » et le « quoi? »

      Caroline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *