Trouver un exutoire

Un des points communs aux traders gagnants sur le long terme est la froideur devant les écrans, mais ça, vous le savez déjà probablement…

Ils ne sont ni euphoriques de gagner, ni tristes de perdre, ils font leur job en respectant un système de travail dans lequel ils croient, car ils l’ont créé, optimisé, pratiqué et qu’ils savent que sur la durée, il fonctionne.

Ces traders seraient des reptiles au sang froid, déconnectés des émotions, absents au monde qui les entoure ? Seraient-ils physiologiquement différents du reste de la population ? Seraient-ils plus intelligents ou bénéficieraient-ils d’un code génétique particulier ? Non, évidemment, ils sont comme tout le monde, des êtres fondamentalement émotionnels qui ont besoin de se sentir vivre et pleinement exister.

Lorsqu’on se met au trading, pour peu qu’on ait quelques ambitions et une forte motivation, on s’y lance à corps perdu, donnant à ce projet toute l’énergie possible. Certains travaillent à côté, prennent soin de leur famille et finalement, la vie se résume au travail, au trading et à la famille.

Ont-ils la possibilité de se sentir vivants dans leur job ? Si l’on en croit les statistiques du bonheur au travail, j’aurais tendance à dire que non. Ont-ils la possibilité de lâcher-prise avec la famille ? Bien qu’ils nous soient proches et chéris, c’est rarement avec eux que l’on se permet d’outrepasser les limites pour la simple et bonne raison qu’on les aime.

Où les traders amateurs peuvent-ils laisser leurs instincts de lutte, de fuite, de domination ou de soumission s’exprimer ? Vous commencez à voir où je veux en venir, n’est pas ? Dans le trading évidemment ; enclave solitaire, clause et violente où tous les coups sont permis.

Votre station est-elle le meilleur endroit pour vous sentir vivre ? J’émets de sérieux doutes sur la question et je n’évoquerais pas ici ce que cela implique sur la gestion de votre capital.
Quid donc de votre besoin de vous sentir vivant et de l’impossibilité de l’assouvir.

Le titre de cet article est « Trouver un exutoire » et j’y viens : vous vous devez de trouver un lieu, une activité, une personne qui vous permettra d’exprimer vos instincts privilégiés et archaïques. Cela peut-être tout et n’importe quoi et ne dépendra que de vos gouts : un sport, une activité artistique, un jeu…

Le but ici n’est pas d’être productif ou plaisant, cet exutoire aurait pour seule et unique fonction que de compenser le besoin extrême de maîtrise que le trading demande.
 
À l’impossible, nul n’est tenu. Avoir un trading performant et régulier est émotionnellement très compliqué surtout les premières années. À force de contenir toutes les émotions fortes qui nous assaillent dans la vie de tous les jours, la cocotte-minute finit par éclater et cela se traduit par des comportements irrationnels dans la gestion de votre capital, car le trading est à la fois violent et solitaire.

Cherchez donc en vous un moyen de décompresser et d’exprimer vos instincts régulièrement, sans quoi, c’est sur les marchés que vous chercherez à vous sentir vivant et vous perdez de l’argent…

Bons trades !

5 réflexions au sujet de « Trouver un exutoire »

  1. On change de niveau là avec les deux derniers posts
    Much deeper.
    J’adhère a 100%

    Pas sûr que ceux qui sont habitués a consommer du prêt-a-porter, prêt-à-emporter, ou prêt-à-penser soient … Prêts à aller aussi loin.
    Tant mieux, que ceux qui sont prêts à suivre « la voie » avec courage (de persister et de se regarder au-delà du prisme de l’égo conditionné) s’élèvent et réussissent.
    Progresser avec authenticité en trading est une expérience qui grandit, change perception et conception de la vie

    Je suis heureux de vous lire

    Mes hommages
    Lionel

  2. Tout a été dit ou presque en trading. Il me semble que des livres comme « Markets Wizards » sont des bibles en la matière, de même le bouquin d’Erwin Lefevre; « Reminiscence of a stock operator » est un incontournable. En fait les traders à succès (donc peu connus du grand public) tradent comme ils vivent…c’est facile, harmonieux…bien à vous tous

  3. Un article tout à fait vrai!
    Je suis un sportif qui adore courir et après une journée de trading et avant aussi je cours pour me sentir vivre.
    J’ai beau avoir aucune confiance en moi quand je trade (je l’explique dans la rubrique « votre histoire ») une perte ou un gain me font rien j’ai juste peur de cliquer sur le bouton pour engager le trade c’est fou.
    Mais oui il nous faut une activité humaine, car resté devant des écrans pdt plusieurs heures c’est pas humain surtout en trading. Le trading c’est contre nature 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *